vendredi 31 août 2018 à 19:30

La Compagnie Grenade

Josette Baïz

Véritable institution de la danse contemporaine aixoise, Josette Baïz et les danseurs de la Compagnie Grenade présentent dans le cadre de cette 2ème édition des Soirées, des extraits chorégraphiques métissés issus de leurs propres créations et de collaborations avec des chorégraphes de la scène internationale. De duos en grands ensembles, ces pièces allient énergie et émotion.

En aftershow, la Compagnie vous invitera à troquer votre place de spectateur pour celui de danseur et vous prendrez ainsi part au bal festif imaginé par Josette Baïz.

La Compagnie Grenade a été créée en 1998 par Josette Baïz à Aix-en-Provence, suite logique au travail entrepris depuis 1992 avec le Groupe Grenade (enfants, adolescents).

Présents pour certains depuis 25 ans, les danseurs ont inventé avec Josette Baïz le métissage caractéristique de Grenade, chacun ayant apporté sa culture – orientale, asiatique, africaine ou urbaine -, tout en intégrant l’univers contemporain de la chorégraphe.

Leurs créations sont donc une perpétuelle recherche dont le leitmotiv est d’ouvrir son mode d’expression.

Le  style de Josette Baïz s’est construit  par l’approche d’autres chorégraphes de sa génération et de grands maîtres américains tels que Alwin Nikolaïs et Merce Cunningham, par l’expérience pédagogique transmise par Odile Duboc et Susan Buirge et par les collaborations artistiques avec Jean-Claude Gallotta.

Au fil des ans, la Compagnie a accueilli plusieurs danseurs d’horizons chorégraphiques différents contribuant ainsi à l’enrichissement de Grenade, d’autres ont continué leur aventure avec différentes compagnies (Maguy Marin, Dominique Boivin, Angelin Preljocaj, Compagnie Malka, Abou Lagraa, Carolyn Carlson, Pierre Droulers…) pour découvrir d’autres styles chorégraphiques.

C’est dans cet esprit que Josette et ses danseurs poursuivent leur recherche par l’ouverture permanente à des techniques (contact – improvisation, technique Limon, Graham, Cunningham…) prétexte à l’invitation régulière de professeurs extérieurs et à des collaborations artistiques basées sur la rencontre et l’échange.


Josette Baïz

Josette Baïz, formée par Odile Duboc, enseigne la danse contemporaine depuis 1978 à Aix-en-Provence où elle crée ses premières chorégraphies pour de jeunes danseurs issus de ses cours.

En 1982, alors danseuse chez Jean-Claude Gallotta, Josette Baïz remporte au 14e Concours International de Chorégraphie de Bagnolet le 1er Prix, ainsi que ceux du Public et du Ministère de la Culture. Elle fonde alors sa première compagnie : La Place Blanche, et a créé depuis lors, plus de 50 spectacles, aussi bien pour ses propres compagnies que pour de nombreux ballets nationaux (Toulouse, Jeune Ballet de France du C.N.R de Lyon …) ou internationaux (Boston, Ballet Royal de Phnom Penh, Allemagne, Vénézuela, Pays Bas…).

En 1989, le Ministère de la Culture lui propose une résidence d’une année à l’école primaire La Bricarde située dans les quartiers nord de Marseille. La rencontre avec des jeunes d’origines et de cultures diverses l’amène à repenser le sens de son travail et à modifier radicalement sa démarche artistique.

Un processus d’échanges s’est alors mis en place : Josette Baïz enseignait le contemporain, le classique et la composition dans des ateliers de recherches ; les jeunes danseurs lui apprenaient leur façon d’affirmer leurs origines et leurs sentiments. En 1992, elle crée le Groupe Grenade qui rassemble alors plus de trente jeunes danseurs. 1998 marque un autre tournant : Josette Baïz prend le parti de pérenniser le travail de métissage entrepris avec le Groupe tout en restant dans une optique profondément contemporaine et crée la Compagnie Grenade composée alors de cinq danseuses issues du Groupe Grenade.